Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 00:06

Ernest Lebègue (1862–1943), est un professeur et historien français.

Ernest Lebègue est né le 31 décembre 1862 à Nogent-sur-Marne, alors dans le département de la Seine, aujourd’hui dans le Val-de-Marne. Il est le fils de Gustave Lebègue, chef d’une institution d’enseignement laïque de la commune (qui a donné son nom à une rue de Nogent) et de Louise Pontier.

Il épouse Marie-Louise Mougin en 1895 et en a plusieurs enfants. Son fils aîné meurt dans les derniers jours de la première guerre mondiale.

Il a pour frère Henri Lebègue (1856-1938), paléographe français et est le neveu de l’éditeur et publiciste de Bruxelles, Alphonse-Nicolas Lebègue (1814-1885).

Ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm à Paris), Ernest Lebègue est agrégé d’histoire et docteur ès lettres. Il travaille dans l’enseignement public pendant quarante-deux ans. Il enseigne à Saint-Quentin (Aisne) puis Belfort, Lille et Rouen où il reste huit ans au lycée Corneille. Il deviendra un spécialiste de l’histoire normande pendant la période révolutionnaire.

Il s’établit ensuite en région parisienne, d’abord au lycée Lakanal de Sceaux puis à Paris successivement au lycée Carnot et au lycée Charlemagne où il termine sa carrière en 1925.

Ernest Lebègue est lié avec plusieurs anciens élèves de l’ENS dont Lucien Herr, professeur de philosophie et pionnier du socialisme français (1864-1926) et Joseph Texte, professeur de littérature comparée (1865-1900). Il échange une correspondance avec l’historien d'art français Émile Mâle, membre de l'Académie française (1862-1954).

Ernest Lebègue collabore vers 1890 à la Revue de géographie, fondée en 1877 par Ludovic Drapeyron (1839-1901). Il est secrétaire général adjoint de la Société normande de géographie jusqu’en 1901. Il consacrera cependant l’essentiel de ses travaux à l’histoire, et notamment à la révolution française de 1789.

Alors professeur au lycée Lakanal de Sceaux, Ernest Lebègue, soutient deux thèses pour le doctorat devant la faculté des lettres de Paris, en Sorbonne, le 24 décembre 1910. Sa thèse principale porte sur Jacques-Guillaume Thouret, député du tiers état de Rouen aux États généraux de 1789 puis président de l’Assemblée nationale constituante. Il soutient également une thèse complémentaire sur les travaux de l'Assemblée provinciale de Haute-Normandie (1787-1790).

En 1935, Ernest Lebègue publie une biographie de Jean François Boursault-Malherbe (1752-1842), acteur, homme d'affaires et révolutionnaire français. Elle est couronnée en 1936 par l’Académie française.

Ernest Lebègue a été fait chevalier de la Légion d’Honneur en janvier 1929. Sa candidature était soutenue par deux hommes politiques, un ministre de droite, Louis Marin, et un de gauche, Paul Painlevé, ancien président du conseil.

Ernest Lebègue décède le 22 juillet 1943 à son domicile, 26, rue Chevert à Paris (7e).

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Personnalités culturelles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Polmorésie, blog d’histoire
  • Polmorésie, blog d’histoire
  • : Histoire politique, locale, du mouvement ouvrier, de la résistance, de l’économie sociale et des initiatives pour l’emploi.
  • Contact

Recherche

Liens