Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 00:08

Le sixième signataire du cahier de doléances de La Varenne Saint-Maur en avril 1789 est mentionné en tant que « Claudin » sur le manuscrit de ce document. Il est certain qu’il s’agit de Claude Martin Claudin.

Fils d’un berger lorrain, né vers 1743, Claude Martin Claudin sera lui-même berger. Il épouse Jeanne Broisseau en octobre 1766 et aura au moins un enfant. Son épouse meurt en mars 1768 et il se remarie avec Magdeleine Simonot, avec laquelle il a au moins cinq enfants, dont Philippe François Honoré Claudin, en novembre 1775 ; ce dernier est d’abord berger, puis soldat dans l’armée napoléonienne. Philippe François est décoré de la Légion d’honneur en 1813, puis admis à la retraite en novembre 1815 après avoir produit un certificat médical attestant qu’il est « totalement usé par les fatigues de la guerre, ce qui le rend impropre au service » ; il meurt en 1823.

Bien que les listes de membres de des instances municipales de La Varenne ne soient pas connues, il est probable que Claude Martin Claudin fait partie des municipalités élues en 1790 et 1791. On le retrouve membre, en tant que notable, du conseil unifié mis en place en décembre 1791 après la fusion définitive de La Varenne et de Saint-Maur.

Le 4 novembre 1793, Claude Martin Claudin, est témoin du décès du curé de La Varenne Saint-Hilaire, Jean Baptiste Duval, 60 ans. La disparition du prêtre marque la fin spirituelle de la paroisse, deux ans après sa suppression politique.

La date du décès de Claude Martin Claudin n’est pas connue.

 

Claudin.png

Partager cet article

Repost 0
Published by polmoresie - dans Révolution de 1789
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Polmorésie, blog d’histoire
  • Polmorésie, blog d’histoire
  • : Histoire politique, locale, du mouvement ouvrier, de la résistance, de l’économie sociale et des initiatives pour l’emploi.
  • Contact

Recherche

Liens