Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 01:01

André Eugène Gustave Flambard naît le 28 décembre 1881 au Havre (Seine-Inférieure, act. Seine-Maritime). Il est le fils de Salomé Rusterholtz et de son époux Eugène Guillaume Flambard, capitaine au long cours.

André Flambard épouse en janvier 1907 à Montluçon (Allier) Hortense Aimée Rigaud ; ils auront un enfant qui naît à Joinville-le-Pont (Seine, act. Val-de-Marne), où il sont installés la même année rue Vautier (centre de la commune). Flambard est employé des chemins de fer à la Compagnie du Nord.

À partir de 1911, Flambard devient un des principaux animateurs de la section socialiste SFIO de Joinville. En mai, il présente un compte rendu moral sur les élections municipales complémentaires, qui ont vu la victoire d’une liste opposée à la municipalité sortante et faite de conseillers municipaux radicaux démissionnaires, avec l’appui des socialistes. En décembre, Flambard est le secrétaire d’une éphémère Ligue de défense économique qui réclame l’étude de boucheries et boulangeries municipales, la baisse des droits sur les vins, bières et cidres, la subvention à une coopérative de consommation et l’affichage des prix chez les commerçants au marché. La ligue est entendue par le conseil municipal ; on y retrouve bon nombre de socialistes, comme Laruelle, Petit, Ricard et Grandhomme.

Lors des élections municipales de mai 1912, Flambard est candidat sur la liste socialiste SFIO ; c’est la première fois que les socialistes présentent une liste complète de 23 candidats (ils en avaient 7 en 1904 et 5 en 1908). Flambard figure au second tour sur une liste fusionnée, regroupant les trois listes opposées à la municipalité radical-socialiste sortante : les radicaux dissidents d’Ernest Mermet, les libéraux de Louis Gallas et la SFIO. Sept socialistes figurent sur cette liste, composée au prorata du score du premier tour : Laruelle, Lebègue, Périn, Flambard, Lacroix, Scornet et Petit. Ils sont tous élus au second tour, la liste radical-socialiste étant battue.

En tant que conseiller municipal, Flambard est un des organisateurs d’une exposition de sports et d'hygiène qui se tient en juillet 1912 dans le domaine de Polangis et présente « les inventions les plus modernes des sports en matière d'aviation, de gymnastique, de boxe, d'escrime, d'automobile, de canotage, de natation » selon un journal consacré à l’aviation, L’Aéro.

(à suivre)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Polmorésie, blog d’histoire
  • Polmorésie, blog d’histoire
  • : Histoire politique, locale, du mouvement ouvrier, de la résistance, de l’économie sociale et des initiatives pour l’emploi.
  • Contact

Recherche

Liens