Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 01:09

Louis Lucot (vers 1739 – après l’an X), blanchisseur, notable puis officier municipal de La Branche du Pont de Saint-Maur.

Louis Toussaint Lucot est né vers 1739. Il épouse Marie Anne Chauvin ou Chovin (1739 - an XII [1805]) et aura au moins un enfant : Jean Baptiste (1775-après 1848). Il exerce la profession de blanchisseur.

En novembre 1790, Louis Lucot est membre du conseil général de la commune en tant que notable (conseiller municipal), le maire étant Edme Lheureux. Sa place éventuelle dans la municipalité conduite par Jean Charles Contour n’est pas connue. On le retrouve comme officier municipal dans la municipalité élue le 4 avril 1793 avec Nicolas Lheureux en tant que premier magistrat. Il exerce la même fonction, qui équivaut à celle d’adjoint au maire, sous son successeur, Charles Laurent Parvy.

En l’an VIII (1800), quand les municipalités communales sont rétablies, Louis Lucot redevient membre de l’assemblée, en tant que notable. Il n’est pas reconduit dans cette fonction lors des élections de l’an IX.

En l’an X, Louis et Marie Anne Lucot résident quai Beaubourg. Il est âgé de 63 ans. Sa date de décès n’est pas connue. Leur petit-fils, Jean Louis Nicolas Lucot, entrepreneur de maçonnerie (né en l’an III [1795]), sera conseiller municipal de La Branche du Pont de Saint-Maur en 1830 puis de Joinville-le-Pont (nouveau nom de la commune) en 1834 et 1843.

Sources : Émile Galtier, Histoire de Saint Maur, E. Champion Paris, 1923 ; Arch. du Val-de-Marne (état-civil, recensements, élections).

© Reproduction soumise à l’accord explicite du rédacteur, Benoit Willot.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Polmorésie, blog d’histoire
  • Polmorésie, blog d’histoire
  • : Histoire politique, locale, du mouvement ouvrier, de la résistance, de l’économie sociale et des initiatives pour l’emploi.
  • Contact

Recherche

Liens